Ce forum a pour unique but d'offrir une plateforme pratique pour partager ses écrits avec les internautes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SW-ADS : Storming Seis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wing-Wolf
Plume Novice
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 30
Localisation : Eté : Rambouillet (78) / Hiver : Camors (56)

MessageSujet: SW-ADS : Storming Seis   Sam 11 Juin - 23:50

Alors je pense que je poste ceci dans la bonne pool (si je me trompe, je demanderais aux modérateurs de bien vouloir m'en pardonner et je rectifierai le tir).
Alors SW-ADS Storming Seis, autrement Star Wars A Distant Sorrow - Storming Seis, est une fanfiction basée sur l'Univers Etendu de Star Wars. Le VERITABLE Univers Etendu. Je ne veux pas entendre parler de Star Wars Rebel, Clown Wars ou autre chose avec un petit fils grincheux qui veut être méchant parce que Pépé l'était. Je me suis principalement basé sur les oeuvres Rogue Squadron de Allston et Stackpole que se soit Comics ou romans ainsi que sur l'Univers Etendu de base.
La seule nouveauté en plus de mes persos, c'est intégration pure et dure de l'univers de Headmoon : Séis. Oui a l'époque cela s'appelait ainsi. Il n'y avait pas encore de ".sse". Head n'avait pas encore choisi de chambouler à nouveau une nouvelle fois son univers.
L'histoire vient en fait se greffer dans une série de récits dans l'univers SW, nommée A Distant Sorrow qui regroupe les aventures des Bright Moon et surtout de leur commandant.



Prologue





Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine...





 Cela faisait vingt-quatre ans qu’ils avaient surgi du vide stellaire. Vingt-quatre années qu’ils avaient débarqué et assimilé leur monde.

 Seul dans la noirceur de l’antichambre, l’homme soupira en tapotant le couvercle du petit cylindre message. Un quart de siècle de domination impériale et d’humiliations allait bientôt prendre fin.

 Depuis l’arrivée des étrangers, les Impériaux comme ils se nommaient si orgueilleusement, sa ville n’était plus que l’ombre de ce qu’elle fut.
 Dire que leur nation était la plus avancée de ce monde.  L’homme  secoua doucement la tête. Cela semblait être il y a fort longtemps.  Puis l’Empire Galactique et son Chevalier Noir étaient apparus. Ils les avaient balayés et soumis sans aucun effort. Puis, ils leur avaient fait payer le prix de la résistance. Kolone, première cité de Séïs, n’était plus qu’une simple ville industrielle. Leur glorieux palais n’était à présent qu’une antique bâtisse à l’abandon. Leur nation, hier si fière, aujourd’hui à la botte des Soldats Blancs et de l’Abomination qui les commandait.

 A la pensée du Moff local, ses mâchoires se crispèrent de rage et de tristesse. Tant de souffrances et de sacrifices pour être réduits au seuil de l’esclavage.

 Son regard marron ne cessa de voyager du cylindre de code au portrait sévère d’un jeune homme blond aux yeux bleus, accroché sur un mur.
 - Bientôt, murmura l’occupant de l’antichambre. (Sa main se resserra sur le cylindre). Bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loup-de-feu.deviantart.com
Wing-Wolf
Plume Novice
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 09/06/2016
Age : 30
Localisation : Eté : Rambouillet (78) / Hiver : Camors (56)

MessageSujet: Re: SW-ADS : Storming Seis   Dim 12 Juin - 0:09

 Chapitre I



 L’image d’une planète à l’atmosphère orangée se matérialisa au dessus de la console holographique de la salle de briefing du croiseur Mon Calamari Espoir.
 - Séïs, annonça le commandant Jenna Lee DiFalco en lançant un regard à l’hologramme. Seconde planète du système Taine. Elle se situe dans le Noyau près de Batorine. Elle aurait été colonisée il y a environ trois cent quatre-vingt ans par des Corulagii opposés à l’Ancienne République. Les communications entre les colons et Coruscant ont été rompues peu de temps après la découverte de la planète et cette dernière fut oubliée. D’après nos renseignements, les Impériaux ont retrouvé la planète dans les premières années du Nouveau Régime.
   La jeune Alderaanéenne marqua une pause, balayant son auditoire de ses yeux vairons. Le gauche doré, le droit gris acier. Ses pilotes observaient tous l’holo-console, prenant des notes ou se concentrant sur le briefing. Enfin presque tous. La jeune femme n’eut aucun mal à repérer les mauvaises têtes de l’escadron. Tous les trois étaient blottis ensemble au premier rang, un fait rare, et étaient aux trois quarts endormis.
   Jenna se retint de soupirer et glissa un coup d’œil discret en direction de son officier en second, le capitaine Mereel Hallster. Ce dernier, adossé contre le mur à sa droite derrière elle, se contenta de lui répondre par léger haussement d’épaules.
   La jeune femme activa le commutateur de la console de briefing et l’image de la planète s’évanouit au profit d’un être humanoïde. La créature avait un aspect voûté de forte musculature. Sa peau glabre avait une coloration grisâtre. Ses membres antérieurs d’une longueur assez étonnante, se terminaient par une faux en guise de main.
  - La planète abritait deux espèces indigènes avant l’arrivée des colons, reprit Jenna. Voici la première. Nous ne disposons que de très peu d’informations en ce qui la concernait. Il semblerait que ce peuple se faisait connaître sous le nom de Demiens. Pour des raisons que nous ignorons, les Impériaux, dès leur arrivée, les ont tous exterminés lors d’une opération Marteau de l’Empereur vitrifiant ainsi le continent boréal. (L’image trembla et fut remplacée par celle d’un colosse simiesque de plus de deux mètres de haut, à l’épaisse fourrure blanche). La seconde espèce est appelée Tétys. Les Impériaux les ont …
 -  C’est sympa comme nom, glissa Chester Lowak, un des pilotes du trio infernal, en donnant un coup de coude à l’un de ses comparses. Un Tétys, des  této…..
 D’un brusque mouvement de la tête, Jenna foudroya le pilote de son regard bicolore.
 - Termine ta phrase, rugit-elle, et plus jamais tu ne piloteras, Lowak !
 Le visage souriant du Comménorien s’effaça. Le pilote penaud et sous le poids de plusieurs regards sévères, baissa la tête.
 - Ce n’était qu’une blague, murmura le jeune homme.
   DiFalco garda un moment son regard braqué sur le Trio Infernal. Toujours le regard fixé sur le sol, Lowak, à présent, boudait. De part et d’autre, ses comparses essayaient de lui arracher un sourire.  Mÿâla, la Chadra-Fan, lui parlait à voix basse tandis que ses oreilles de chauve-souris étaient dressées vers le commandant de l’Escadron Clair de Lune. Couscous, le Kushiban et troisième larron, lui faisait des mimiques en agitant en rythme ses oreilles velues.
    L’Alderaanéenne soupira. Elle espérait réussir à leur mettre du plomb dans la tête, mais à chaque fois ses espoirs s’évanouissaient.
 C’était peine perdue.
 - Les Impériaux, reprit-elle enfin, les traquent aussi bien pour leur fourrure que pour en faire des esclaves à l’instar de nos camarades Wookies.  (L’holo-console transmit à nouveau l’image de la surface de la planète). Il y a une semaine, un agent Séïsien de haut rang a contacté la Nouvelle République et a demandé son aide pour libérer sa planète du giron de l’Empire.
   Dans le ronronnement de la console holographique l’image tridimensionnelle effectua un agrandissement sur le continent occidental de la planète. L’atmosphère orangée se dissipa laissant apparaitre plus distinctement les reliefs du continent triangulaire. La pointe nord-est formait une grande péninsule aux reliefs les plus contrastés. Se mélangeaient grandes chaînes de montagnes enneigées et profondes vallées verdoyantes. Le sud de la péninsule était cerclé par une colossale chaîne montagneuse qui la séparait d’un gigantesque désert. Ce dernier couvrait les deux tiers du continent et ses dunes n’avaient rien à envier à celles de Tatooine. L’Ouest et la côte méridionale étaient recouverts de vastes forêts et de prairies herbeuses. La côte orientale était cauchemardesque. Perpétuellement plongée dans une brume ténébreuse et monochrome, son littoral déchiré, on eut dit que toute forme de vie l’avait abandonnée.
   L’image vacilla à nouveau et après un nouvel agrandissement des images d’une zone de la péninsule défilèrent. Des bâtiments antiques en concrétion ou en bois, de nombreuses ruines. Apparut enfin la silhouette massive d’une construction plus moderne et bien connue. Haute de plusieurs dizaines de mètres avec son émetteur parabolique distinctif, le générateur de bouclier planétaire SLD-26 trônait au milieu d’une vallée, cerclé de plusieurs batteries de turbolasers. Ces dernières, peu nombreuses, semblaient archaïques, ressemblant à celles remontant à la Guerre des Clones.
 - Voici notre objectif, pilotes, annonça Jenna Lee DiFalco en pianotant sur son datapad. (Différentes prises de vues du complexe défensif  se mirent à défiler sous différents angles). D’après les données recueillies par les membres de la résistance locale, le site est peu protégé et ne dispose ni de batteries de missiles ou d’armements dissimulés. Le plus dur ne sera pas de le détruire mais de l’atteindre.
 - Est-ce moi, lança Ven Schoeno, ou bien nos amis Impériaux sont devenus incompétents ? Pour un emplacement aussi important, je trouve qu’ils ont pris la chose à la légère.
 - Pour répondre à votre question, Lieutenant. Les Impériaux de ce secteur n’ont jamais eu à faire à forte partie. La plupart des rebelles locaux ne sont équipés que d’armes antérieures à la chute de l’Ancienne République ou malheureusement encore plus archaïques. D’après les hommes du général Cracken sur place, les turbolasers eux-mêmes sont configurés pour affronter une menace terrestre.  Les Imps s’attendent à tout sauf à ce que des Ailes-X leur tombent dessus.
 - Connait-on en quoi se compose le dispositif impérial de ce système ? demanda une pilote répondant au nom de Rany Telandmer.
- D’après ce que nous savons, commença DiFalco, l’officier en charge du secteur est un Grand Moff dénommé Jar Jar Binks. Aussi surprenant que cela puisse être la garnison impériale de surface est plutôt faible pour une planète de cette importance. La majorité de leurs forces sont stationnées sur le continent polaire austral. De menues bases sont disséminées à travers la planète. Cependant pour combler leur nombre, le Moff local a créé une police pro-impériale parmi la population locale.
   Une main palmée aux écailles brun rouge se dressa parmi l’assemblée des pilotes.
 - Excusez-moi, commandant, demanda la Mon Calamari Seylïa Dabroko de sa voix mélodieuse. Ce Moff serait-il apparenté au Sénateur Binks de Naboo sous l’Ancienne République ?
 - Il s’agit effectivement du même sénateur qui a donné les pleins pouvoirs à Palpatine, opina Jenna. Nous ne disposons que de très peu d’informations à son sujet, mais il semblerait qu’il soit resté très proche de l’Empereur et suffisamment dans les bonnes grâces de celui-ci pour qu’on lui confie le contrôle de ce système.
 - Ca aide le pistonnage, grinça Mÿâla.
   Sans prêter attention à la remarque de la Chadra-Fan, Jenna se tourna vers la console holographique.  Les images du générateur de bouclier s’effacèrent pour être remplacées par une silhouette triangulaire familière.
 - En ce qui nous concerne, reprit Jenna,  voici nos adversaires. Si les défenses planétaires peuvent paraître dérisoires, il n’en va pas de même pour la flotte présente dans le Secteur. (La jeune femme se tourna vers l’hologramme). Les Impériaux disposent de six bâtiments lourds en complément de la milice locale. Un Destroyer Impérial classe 2 le Behemoth, un croiseur Interdicteur, le Belkadan, trois classe Victoire et le gros poisson du système le Poing d’Ani, le vaisseau personnel du Moff.
   Tous les regards de l’assemblée se braquèrent avec appréhension sur l’image du bâtiment de guerre qui venait de s’afficher. Long de dix-neuf kilomètres, la classe Executor était l’un des plus grands vaisseaux impériaux.  A lui seul, sa puissance de feu suffisait à faire tomber un système. Le plus célèbre de ces bâtiments n’avait été ni plus ni moins que le vaisseau de commandement du Seigneur Noir de la Sith, Dark Vador.
 - Cool, lâcha subitement Chester Lowak qui avait retrouvé une mine réjouie à la vue du Super Destroyer. Si vous permettez, Commandant, je me le fais à moi tout seul.
   Des ricanements nerveux filèrent à travers la salle de briefing. Mereel, Chester et Jenna avaient participé la destruction de l’Executor lors de la Bataille d’Endor. Mais le prix à payer avait été terrible. Affronter de face un tel léviathan avec douze Ailes-X serait tout sauf une partie de plaisir.
 - Rien de plus simple, renchérit Couscous. Wedge et ses pilotes l’ont bien fait à Thyferra.
 - A l’exception près que nous ne sommes pas les Rogues, glissa doucement Mereel Hallster. Et je peux t’assurer que tu n’as rien de Corran Horn.
   Les images holographiques disparurent et la console s’éteignit dans un doux ronronnement.
 - Pour cette opération, poursuivit Jenna en portant son regard hétérochrome sur ses pilotes, nous serons en étroite collaboration avec les Renseignements et les SpecForces. Nous serons déposés clandestinement en petits groupes à divers endroits du continent occidental. Le matériel et nos appareils nous suivrons de près. Notre mission consistera avec l’aide des gars de Cracken, à rencontrer la résistance locale et coordonner l’insurrection avec l’arrivée de notre flotte. En ce qui concerne notre point de rassemblement et vos identités pour cette mission, je vous laisse aux bons soins du responsable des Renseignements à bord de notre vaisseau. Ce sera tout, pilotes. Vous pouvez disposer.
   Les membres de l’Escadron Clair de Lune se levèrent tour à tour dans le fracas  des chaises et  des conversations concernant la mission à venir.  Tous semblaient anxieux et Jenna partageaient  leur appréhension. Comme à l’ordinaire Couscous, Mÿâla et Lowak se démarquaient de leurs camarades. Ils étaient ravis à l’idée d’affronter une place forte impériale. Chester Lowak se voyait déjà accrocher un classe Executor à son tableau de chasse.
   Jenna roula des yeux. Même face à une horde de Rancors affamés, il foncerait tête baissée.
   Mereel et Seylïa furent les seuls à rester dans la salle. Quand le dernier membre de l’escadron quitta la pièce, les deux pilotes se rapprochèrent de Jenna.
 - Je pourrais savoir qui nous a désignés comme volontaires pour cette mission ? demanda Seylïa en dévisageant la jeune femme de ses yeux turquoise.
 - Tout ce que je peux dire c’est que ce n’est certainement pas moi, soupira l’Alderaanéenne en croisant ses mains derrière la tête.
 - C’est encore un coup de Fey’lya, maugréa la Mon Calamari. Il cherche des pilotes capables de surpasser les exploits des Rogues.
 - C’est aussi mon impression, dit doucement Jenna. Cette opération sera loin d’être facile.
 - En ce qui me concerne, intervint Mereel. Je ne sais pas ce qui me dérange le plus. Affronter un SDS au-dessus d’un bastion impérial ou savoir que Lowak, Couscous et Mÿâla vont être lâchés sans personne pour les contrôler.
   Les trois pilotes lorgnèrent avec un regard sombre la porte de la salle de briefing.
 - Je ne préfère pas y penser, glissa la Mon Calamari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loup-de-feu.deviantart.com
 
SW-ADS : Storming Seis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [JEU] WORD STORMING : jeu de lettres [Payant]
» [MagicDarkLight] Storming Flames
» Fairy Tail 166
» [MANGA/ANIME] Kenshin le vagabond
» Phoque de l'Île de Sein

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Recueil de Plumes :: Nos histoires :: La Fanfiction-
Sauter vers: