Ce forum a pour unique but d'offrir une plateforme pratique pour partager ses écrits avec les internautes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La survivante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Headmoon
Plume Novice


Messages : 11
Date d'inscription : 12/06/2015

MessageSujet: La survivante   Mar 16 Juin - 21:43

Les commentaires


Voici une histoire qui me tient particulièrement à cœur ! Comment décrire à quel point l'univers de Dragon Ball m'a marqué ?... C'est avec elle que j'ai commencé à poster sur DA, et je continue encore aujourd'hui avec elle. Et, paradoxalement, elle a subit tellement de changements qu'il ne reste plus grand chose aujourd'hui de l'histoire originelle, si ce n'est son "esprit" : l'histoire de sayens ayant survécu à la destruction de leur monde par le tyran, et tentant de trouver d'éventuels survivants...

NB : Cette "dernière" version a été commencée tout juste après la découverte de Berserk, qui a été pour moi une autre "révélation" !

Bonne lecture !
La Survivante




Prologue

- Alors comme ça, tu l’as vue et t’es encore en vie ?
- Bein, ouaip ! Qu’est-ce tu crois !! Tu d’vrais savoir que rien n’arrête Flirky !!
- Dis plutôt que t’es arrivée alors que tout était fini, ouaip !

Les enfants loups ricanèrent et se chamaillèrent encore quelques minutes, avant que le calme ne reprenne la petite assemblée. Ils étaient une douzaine. La plupart avait soit la fourrure bleue, soit noire. Par-dessus leur tuniques, ils portaient tous des uniformes de grandes personnes qu’ils avaient pu voler sur des cadavres quelques jours plus tôt.
A douze ans, Flirky était la plus jeune du groupe.  
Elle s’entendait bien avec Pupillam et Kanézador – deux louvettes de treize et quatorze ans – mais ne supportait pas Apel, un louveteau de quinze ans qui se considérait comme le chef de la bande. Ce dernier s’était couvert l’œil droit avec un bandeau noir pour faire comme les pirates d’antan, sauf qu’au bout du compte, cela le gênait plus qu’autre chose. Si seulement il n’était pas aussi vantard…

Même assis, Apel arrivait à regardait Flirky, qui se tenait debout, droit dans les yeux – ou dans l’œil plutôt. Les deux jeunes loups se jaugèrent, tandis que les autres chuchotaient pour savoir qui craquerait en premier.

- Tu maintiens qu’alors que tous les adultes sont morts, tu es la seule qui aurait survécu ?...
- Ouaip.
- Et tu aurais vu qui aurait fait le coup, sans que ceux-ci ne t’aient tuée à leur tour ?...
- Ouaip. En même temps, elle était toute seule ! Facile pour moi de ne pas me faire repérer !

Zut !... – Ce n’était pas très malin pour elle de reconnaître devant tout le monde qu’elle s’était cachée, mais contre toute attente, personne ne fit de remarque là-dessus.

- « Elle » ?...
- Tu veux dire qu’il n’y en avait qu’un ?!
- Et que c’était une femme ?!

Devant le flot de questions incessants, Flirky ne savait plus où donner de la tête !

- Ouaip, elle était toute seule ! Et même que ce n’était même pas une adulte, d’abord !

La petite meute se tue, gueule ouverte. Stupéfaite devant son annonce. Alors comme ça, une fille avait pu défaire l’armée des grandes personnes… A elle toute seule ?!

- Mais c’était qui en fait ?!
- Je sais pas, mais je peux vous assurez qu’elle n’était pas une louve ! Elle n’avait pas de fourrure ! Elle ressemblait plus à un singe sans poil en armure, sauf qu’elle était intelligente !...
- Un singe en armure, tu dis ?...
- Tu sais qui c’est, Apel ?! Dis, dis ?

Le jeune chef n’en était pas sûr. Il avait bien entendu des histoires de la sorte de la bouche de son grand-père, dans le temps, mais il avait oublié les détails… Il fallait dire qu’à l’époque, il n’avait eu toujours qu’une envie : jouer avec les autres !!

Alors que tous – à l’exception de Flirky – se mirent petit à petit à répéter son nom, Apel, ne put résister bien longtemps à la tentation. Il se leva et fit un signe des deux mains pour qu’ils se taisent. Avec satisfaction, il vit Flirky s’assoir en tailleur d’un air boudeur, tandis qu’il se levait et prenait sa place auprès du cercle.

- Mon papi m’a raconté cette histoire, quand on était plus jeune. Il parlait d’un peuple qui s’appelait… les  guerriers de l’espace !

Satisfait par son introduction, Apel continua.

- Ils viennent d’une autre planète à bord d’œufs géants, et un seul d’entre eux peut détruire à lui tout seul une ville entière !!!
- Une ville entière ?!
- Mais c’est pas possible !!
- Trop forts, les gars !!
- Mais ça peut pas voler un œuf ?!
- Et pourtant les gars, et pourtant… Comment expliquez-vous qu’on ait pas vu un seul corps de nos ennemis, alors que toute notre armée a été taillée en pièce ?!

Certains tentèrent avec enthousiasme de donner un début de réponse, mais lorsque tous réalisèrent qu’ils n’en avaient pas, le silence régna à nouveau. Seul le bruit du feu de camp installé à l’improviste au milieu de la forêt cassait ce silence pesant.

- Donc cette fille – commença Pupillam – serait une guerrière de l’espace ?... Mais alors, pourquoi s’attaquer à nos parents, si elle n’est pas d’ici ?...

Une larme coula sur la joue de la fille. D’autres enfants loups ne purent également retenir leurs larmes, à l’idée de ne plus revoir leurs familles. Plus de mamans pour venir les border le soir. Plus de pères pour leur apprendre à pêcher.

Il ne restait plus qu’eux désormais. L’avenir du clan.

Lorsque les adultes n’étaient pas revenus, quelques jours plus tôt, les enfants avaient tous sauté de joie. Plus de punitions, plus de devoirs à terminer pour le lendemain ! Ils avaient été tellement heureux que personne ne s’était préoccupé de la raison de leur absence. Ni pourquoi Flirky, qui avait décidé de les suivre en cachette au moment de leur départ, n’était pas rentrée non plus.

Lorsqu’ils se décidèrent enfin à aller chercher leurs parents, la vue du champ de bataille les laissa sans voix. Certains s’étaient évanouis, d’autres n’avaient pu s’empêcher de vomir.

Apel n’aurait pas su trouver les mots pour décrire ce qu’il y avait vu.

Il y avait de gigantesques trous dans le sol, dans lequel les corps de leurs parents s’y trouvaient. Certains n’étaient plus entiers. D’autres ne tenaient plus leur arme.
Mais personne n’avait survécu.

Ce fut à quelques mètres du carnage qu’ils avaient retrouvé Flirky, recroquevillée et tremblante, incapable de prononcer le moindre mot.

- Une guerrière de l’espace… Elle a dit qu’elle recherchait un… un autre sayen comme elle, avait repris Flirky, toujours assise en se contentant de regarder les flammes du feu. Elle a dit qu’elle nous tuerait tous si on lui répondait pas.
- … Un sayen ?...
-… ça doit être comme ça qu’ils s’appellent entre eux !...
- Il y en aurait donc d’autres comme elle ici ?!

Contre toute attente, le chef de la meute reprit sa place et s’assit également en tailleur. Il se mit également à ne regarder que le feu.

- Elle… Elle a tué tous les nôtres juste parce qu’elle recherchait quelqu’un ?...
- Ouaip.

- Qu’est-ce qu’on va faire, maintenant, Apel, dit ?...
- …
- On pourrait commencer par rejoindre le clan des Vulk, non ? C’est le plus proche d’ici.
- Non, Pupillam. Quand elle est partie, elle se dirigeait dans leur direction. Ils doivent tous être morts à l’heure qu’il est.
- Mais… Mais il est super loin !! Elle peut pas déjà être arrivée là-bas !
- Sauf qu’elle peut voler.

Un singe qui vole, qui se déplace en œuf géant et qui peut tuer tous les adultes tout seul ?!... C’en était trop pour le jeune  Apel, lui qui n’était pas habitué à réfléchir autant d’habitude.

- Pour l’instant on va se coucher, et on réfléchira demain ! Même si c’est qu’un singe, je suis sûr que si on arrive à les prévenir tous  –
- Ne me traite plus jamais de singe, misérable loup !

Le groupe sursauta comme un seul loup. Chacun se mit à chercher d’où la voix pouvait bien avoir surgit… Jusqu’à ce que l’un d’eux pointa d’un doigt tremblant le ciel nuageux.

- Ne cherchez pas à rejoindre vos compagnons, vous n’en trouverez plus !...

Une jeune fille à l’apparence humaine se tenait, immobile à quelques mètres au-dessus d’eux, bras croisés. Elle n'était guère plus âgée que Flirky, ni plus grande. Vêtue d’un simple justaucorps rouge percé de petits trous ici et là, la nouvelle venue portait une armure noire et blanche, dont le bord large jaune avait été sévèrement endommagée par une bataille plus ancienne. Les gants et les bottes blancs qu’elle portait étaient de toutes évidences trop grandes pour elle, mais la jeune fille semblait visiblement habituée à cela.
Une épaisse mèche noire arrivait sur son nez, comme si elle voulait se séparer du reste de ses cheveux courts en bataille. Un étrange appareil vert transparent se trouvait sur son œil droit, brillant légèrement grâce aux rayons de la demi-lune de la planète qui transperçaient ici et là les nuages dans le ciel. Ses grands yeux bleus en apparence enfantine n’avaient pourtant rien d’enfantins. Ils semblaient au contraire sortir tout droit des cauchemars les plus sombres des jeunes loups.

- Vous… vous avez tué tous ceux du clan Vuk ?!

Soudain, l’étrangère libéra d’un geste son épaisse queue de singe attachée à son ventre, pour la faire flotter délicatement dans les airs.

- Nan… Vous m’avez pas  compris ! Vous-n’en-trou-ve-rez… plus !

Sur son visage, un sourire carnassier se dessina lentement, mais sûrement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La survivante
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Les Nouveaux Auteurs] Journal d'une Enfant Survivante de May Kham
» Décès de la dernière survivante du Lusitania
» [Éditions Les Nouveaux Auteurs] Journal d'une enfant survivante de May Kham
» [Kham, May] Journal d'une enfant survivante
» Ariel Meery, La jumelle survivante. [district 6]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Recueil de Plumes :: Nos histoires :: La Fanfiction-
Sauter vers: