Ce forum a pour unique but d'offrir une plateforme pratique pour partager ses écrits avec les internautes.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Synopsis d' "Ailes de cristal"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hynek Victorian
Plume Novice
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 13/03/2015
Age : 23
Localisation : Assis sur une pile de caisses de crins de poney

MessageSujet: Synopsis d' "Ailes de cristal"   Mar 17 Mar - 11:06

« L’espace, c’est grand. C’est tellement grand que personne ne peut imaginer à quel point ça l’est. Et dans toute cette grandeur, et bien, on trouve des trésors. Des choses précieuses. Des choses que tout le monde adorerait avoir. Et que personne ne peut imaginer non plus. C’est pour ça que je vais dans l’espace. Je veux ces trésors.
J’crois bien avoir trouvé un des plus beaux et voyageant avec Ronald et sa bande de malades. Le Kalderion. Vous savez ce que sont les Elwing ? Non ? Bah ce n’est pas grave, personne ne le sait. Par contre, tout le monde sait que leur technologie est bien plus puissante que la nôtre. Leurs armes sont terriblement fortes, leurs savoir et leur contrôle des phénomènes physiques est impossible à comprendre tellement ils font ce qu’ils veulent de tout ce bordel d’atomes et de particules, on dit qu’ils auraient même pu trouver comment être immortel… Mais c’est dommage, ils ne sont plus là. Dommage pour eux, et un peu dommage pour moi, parce que dieu que j’aime ce genre de trésor. Les trésors tellement précieux que même en le surestimant, tu es toujours loin du compte, parce que c’est simplement inestimable.
Le Kalderion, c’est un gros casse-tête. Pas seulement, mais surtout ça. Les scientos de Mandar qui l’ont étudié après qu’il se soit crashé n’ont jamais pu comprendre comment il marchait. Il était vide au moment de son accident, et même s’il a creusé un gros cratère à l’impact, la bestiole était nickel. Dedans, on a trouvé des aménagements de vie comme dans les croiseurs long-courriers, dans le même genre que les Colombia 208, mais que pour une dizaine de personne. Mais même si c’est un vaisseau extraterrestre, de toute évidence pas de chez nous, ni de Mandar, ni de Vespus, tout dedans était conçu comme pour des humains, y’avait même de la bouffe dans une espèce de frigo. De la vraie bouffe, des sortes de grosses cerises extraterrestre d’après les scientos. Les systèmes de survie étaient automatique, et quand ils ont réussi à le redémarrer pour la première fois, une voix de fille causait des trucs dans une langue pas connue : un système d’interface vocale humain.
Le Kalderion, il est en partie à moi maintenant. Ronald et sa bande ont pour mission d’explorer les coins de l’espace qui sont stockés dans le système de navigation du vaisseau, et je les suis. Je ne vous dirais pas comment je suis arrivé avec eux. Vous n’avez qu’à considérer que je suis malin.
Vous savez ce qu’il y a de plus beau dans l’espace ? Pas les débris de supernovæ, non, non… Ni les étoiles a neutron vues de trop près, et encore moins le vortex d’un trou noir. Le plus beau dans l’espace, c’est l’activation des moteurs de croisière d’un classe Kalderion. Ou alors, le bruit de ces mêmes moteurs. Il vous fait flipper jusqu’à ce que vous comprenez que le vaisseau ne force même pas pour activer la grosse décharge d’énergie qui vous fera traverser deux systèmes stellaires en même pas une heure. Et là, à chaque fois que vous l’entendrez chanter, vous sentirez la force de cette machine vous traverser et vous dire : « Tout va bien ». Avant de vous emmener si loin de chez vous, en si peu de temps, que vous comprenez que vous n’êtes rien dans ce « espace ». Vos voisins peuvent ignorer votre existence en habitant à quelque mètre de chez vous. Alors qu’êtes-vous pour le reste de l’univers ? »


- Jonathan « Jon N/Cd » Cadium

Bras d'Orion, Secteur du Soleil, 24eme siècle terrien d'après une vieille légende chrétienne.

L’ère coloniale spatiale atteint une certaine forme d'apogée, la première de son temps et la plus importante de l'histoire jusqu'alors. L'aube d'une guerre froide interstellaire entre les colonies telles Sol IV, New Temple, Vespus Xi ou encore Mandar se lève inexorablement sur l'empire flambant neuf d'une humanité finalement pas si "réunie" qu'elle l'aurait souhaité. Une époque où la milliseconde de vie humaine est une valeur cotable en bourse, où les pieux de canon Gauss se vendent moins cher et plus vite que les cellules hydroporteuses, où les villes se lèvent et s’effondrent au rythme de quatre nouveaux cycles astraux, où l'unique présence sure et réconfortante n'est autre que la gâchette de son pulseur sous sa paume, et où la seule poésie valable provient des rugissements du quintuple propulseur à fusion d'un chasseur Dante RaaV.

Ailes de cristal raconte l'épopée de l'équipe Genesis a bord du Kalderion, un vaisseau spatial extraterrestre écrasé a l'est de l'Oural en 2298, en plein cœur de cette époque de tensions. Intact après un impact magistral, l’astronef fut acheminé au centre d’études de la DMZG, où les chercheurs du monde entier purent l’examiner afin de découvrir les éléments de sa technologie. Il fut admis que le vaisseau appartenait a une race humanoïde étrangère et extrêmement évoluée, auto-baptisée "elwing" d’après l'interface vocale de l'appareil, et qu'il restait apte aux voyages interstellaires. Après une longue période d'étude, une équipe fut donc constituée afin d'explorer les nombreuses coordonnées présentes dans le système de navigation du croiseur miniature.

L'équipe Genesis, loin de la définition standard d'une "délégation", comporte aussi bien des paramilitaires aguerris de la DMZG, sous les ordres de Ronald Moore, que des mercenaires de l'ancien vaisseau pirate RSS Rybamech, autrefois dirigé par Jonathan "N/Cd" Cadium, ainsi qu'un contingent de scientifiques et techniciens en tout genre, chargés d'étudier les systèmes du Kalderion.
Oh, et puis une alien, aussi : Ree'Kha, survivante de la 4eme portée, l'une des dernières représentantes d'une race de prédateurs ultra-évolués, les Hooraen, désormais chargés par une conscience supérieure d'assurer à l'humanité son avenir au sein de leur portion de l'univers. Rien que ça.

Ailes de cristal raconte leurs voyages au travers de la galaxie, sur les traces de la plus grande énigme de l'humanité : des humains extraterrestres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hynekvictorian.deviantart.com/
 
Synopsis d' "Ailes de cristal"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Synopsis 2*04-Memory Lane
» Poupée de cristal
» [Chibi-Loukia] premier amv, "déploie tes ailes"
» Trouver un film à partir d'un synopsis
» Tableau de campagne Ailes de la Gloire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Recueil de Plumes :: Nos histoires :: Présentation des histoires-
Sauter vers: